Le SEO Les notions pour figurer en tête des moteurs de recherche

Vous avez créé un site internet autour de votre activité, c’est bien, mais à quoi cela sert-il s’il n’y a pas ou peu de visiteurs qui lisent vos contenus ? C’est là qu’entre en jeu le référencement naturel appelé SEO (search engine optimization) dans le jargon du web. Afin de booster l’e-réputation de votre site, il existe quelques procédés et techniques à mettre en pratique. Si elles sont bien réalisées, ces techniques permettront de propulser votre site web en première page sur les différents moteurs de recherche, dont principalement, Google.

Maillage interne : la base du référencement naturel

Pour ceux qui ne le savent pas encore, dans les piliers du SEO à connaître en 2019, on retrouve les liens qui sont des éléments primordiaux lorsqu’on parle de référencement naturel. Pour réussir son SEO, il est très important de maîtriser l’utilisation des liens de façon stratégique. Sur un site web digne de ce nom, vous trouverez des articles qui contiennent un ou plusieurs liens redirigeant vers d’autres pages que ce soient internes (sur le site même) ou externes. Ces liens doivent être placés astucieusement afin d’inciter les lecteurs à s’y intéresser et donc à cliquer dessus pour ouvrir la page derrière.

Si les liens externes sont très importants (voir plus bas), les liens internes ne le sont pas moins. Savoir bien gérer ces liens internes assure d’ailleurs un bon référencement du site, et c’est ce que l’on appelle le maillage interne. En plus clair, le maillage interne est donc dans le milieu du référencement l’organisation de ces liens sur un même domaine avec comme objectif principal de relier les articles et les pages entre eux.

Comme évoqué plus haut, le lien interne doit être placé stratégiquement pour mieux attirer le lecteur, et cela en utilisant une ancre (le texte qui contient le lien) qui doit obligatoirement avoir un lien avec la page cible. Pour ce qui est du nombre de liens internes à placer dans un article, l’idéal est d’en mettre 2, 3 voire 4 liens. Mais évitez tout de même d’en mettre trop, car cela pourrait entacher le côté naturel de votre article.

Le netlinking pour une meilleure visibilité

Après avoir parlé des liens internes, voyons maintenant les liens entrants c’est-à-dire ceux qui sont placés sur d’autres sites, d’autres domaines, et qui mènent vers votre site. La stratégie mise en place pour placer ces liens entrants s’appelle le netlinking. Ce dernier est d’ailleurs l’une des clés de la réussite du référencement naturel ou SEO, car il vous donne la possibilité d’apparaître sur Google.

Mais avant de voir vos liens entrants partout sur la toile, il faudra évidemment les construire et les placer, par exemple sur différents blogs, dans les annuaires, sur les réseaux sociaux ou encore sur d’autres sites. Cependant, ce n’est pas si facile à dire qu’à faire, car il est nécessaire de suivre certains procédés plus complexes pour le faire dans les règles, d’où la nécessité de faire appel à des spécialistes en SEO.

Plus le nombre de liens sur internet redirigeant vers votre site est grand, et plus vous avez la chance d’accroître le nombre de visiteurs et donc d’améliorer l’audience de votre site. Mais en plus de l’aspect quantitatif, il faut aussi assurer la qualité de vos liens. Un bon lien est défini par différents points, comme la qualité des sites où sont affichés vos liens, ou encore présence de bons mots clés dans le lien…

Qu’est-ce que l’obfuscation de liens ?

Dans le milieu du référencement naturel, on rencontre souvent le mot « obfuscation » ou « obfuscation de liens », et nombreux sont ceux qui ne savent pas encore ce que cela veut dire. En principe, l’obfuscation de liens consiste à rendre les liens contenus dans les articles, que ce soient internes ou externes, invisibles pour Google.

Mais pour quoi faire ? Et bien, le but de cette pratique, qui peut paraître étrange, est tout simplement d’éviter au Googlebot (robot d’indexisation de Google) de s’attarder sur des contenus que l’on ne souhaite pas forcément mettre en avant. Car, rappelons-le, Google a pour mission de rediriger les internautes qui font des recherches spécifiques vers des contenus où ils trouveront des réponses pertinentes ; d’où l’importance de dissimuler ainsi les liens menant vers des pages de faible qualité par exemple.

À noter que cette pratique d’obfuscation entre dans le système de maillage interne, sachant que, même invisibles à l’œil du robot de Google, les liens restent visibles par les visiteurs.

Savoir s’inspirer des concurrents

Sur internet, il y a forcément un grand nombre de sites similaires au vôtre, c’est-à-dire qui traitent du même sujet, de la même thématique. Ces sites sont certes considérés comme des concurrents, mais il y a aussi un côté positif à cela, le fait de pouvoir s’inspirer de ces sites-là pour améliorer le vôtre. Mais attention, le but n’est pas de copier bêtement ce que font les autres, mais plutôt de leur « emprunter quelques idées qui marchent ».

Pour cela, il est donc nécessaire de bien analyser les sites qui marchent, voir entre autres comment sont organisés leurs maillages internes, quels genres de contenus ils proposent ! Vous pourrez ensuite utiliser les informations récoltées à votre guise et pour le bien de votre site.

Bref, l’analyse de la concurrence est donc aussi un procédé à ne pas négliger en matière de SEO. Cette analyse concurrentielle doit d’ailleurs être effectuée de manière professionnelle si nous souhaitons vraiment obtenir le maximum d’information sur nos concurrents directs comme leurs plans d’action. Cela se fait par l’intermédiaire de quelques outils comme Ahrefs, Semrush, BuzzSumo ou encore Moz… Ces derniers pourront être difficiles à manipuler pour certains, d’où l’importance de faire appel à une équipe de professionnels.

Vous avez donc désormais quelques notions concernant les piliers du référencement naturel, ce qui vous aidera sans doute à mettre en place une stratégie pour booster la réputation numérique de votre site internet.

Autres articles

Contactez-nous